Bienvenue sur le site internet de la commune de Commune de Saint-Prex



Raccourcis clavier

Les raccourcis suivants sont toujours placés au début de chaque page. Ils sont invisibles pour le grand public :
retour à la page d'accueil Alt+0 accès direct au menu de navigation Alt+1 accès direct au contenu de la page Alt+2 accès direct au module de recherche Alt+3 accès direct au plan du site / sitemap Alt+4 Imprimer la page Générer le PDF de la page actuelle
  • PDF
  • Druck Version

Police des constructions


Chantier à Saint-Prex


Aucun travail de construction ou de démolition, en surface ou en sous-sol, ne peut être exécuté avant d'avoir été autorisé par la Municipalité.

Si les travaux envisagés modifient de façon sensible la configuration, l'apparence ou l'affectation d'un terrain ou d'un bâtiment, le projet sera soumis à l'enquête publique.

Les communes peuvent délivrer des autorisations sans enquête publique lorsqu'il s'agit de travaux de minime importance et pour autant que le projet ne porte pas atteinte aux intérêts des voisins, ne nécessite pas d'autorisation cantonale et ne déroge pas à la législation.

Toutefois, le contexte général, l'insertion paysagère, l'incidence sur le voisinage, etc. sont des facteurs qui peuvent influencer la procédure qui devra être entreprise.

Que ce soit avec ou sans enquête publique, le projet doit respecter les dispositions applicables, notamment celles du règlement communal sur le plan général d'affectation et la police des constructions (RPGA).

Il est rappelé que tous les éléments extérieurs (crépis, barrières, volets, stores, tuiles, ferblanterie, boîtes aux lettres, luminaires, décorations, etc.) utilisés lors de construction nouvelle, de transformation ou d'entretien, ainsi que leurs couleurs doivent être préalablement approuvés par la Municipalité sur la base d'échantillons. Il en va de même pour les parties situées dans la vieille ville.

Afin d'assurer toute l'attention nécessaire aux biens-fonds situés dans le Bourg et dans les secteurs référencés par l’inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse (ISOS), la Municipalité prend l'avis de la Commission consultative d'urbanisme (CCU) avant de se déterminer sur les travaux envisagés. Cette dernière émet un rapport permettant à notre Autorité de se positionner.

A ce titre, les matériaux polis ou brillants à l’instar des stores sont interdits dans le Bourg. Les volets, les portes et les fenêtres et leur cadre, etc., seront réalisés en bois ou autres matériaux dont l'aspect final sera semblable aux mêmes éléments traditionnellement utilisés dans la vieille ville. Les volets en aluminium, ainsi que les fenêtres et les cadres de fenêtres en PVC, par exemple, sont fortement déconseillés et, selon la note architecturale du bâtiment, peuvent être refusés.

Notre Autorité, consciente des contraintes à suivre, entend récompenser les propriétaires qui œuvrent d’une manière substantielle au maintien de la qualité architecturale du Bourg. Pour ce faire, elle attribue périodiquement et d'entente avec la CCU un prix aux meilleurs travaux entrepris dans le Bourg. La qualité architecturale, les matériaux utilisés et leurs teintes, l'intégration du projet dans le site, ainsi que la gestion de chantier, sont les principaux critères.

Pour connaître les dossiers actuellement à l'enquête publique ou pour obtenir les formulaires d'enquêtes nécessaires, vous pouvez consulter le site de la CAMAC.


Prestations en ligne

En utilisant notre guichet en ligne, vous acceptez tacitement les conditions d’utilisation. Conditions d'utilisation (pdf, 15.3 kB).

Nom en ligne Télécharger
Installations thermiques   (pdf, 86.4 kB)
Panneaux solaires   (pdf, 53.4 kB)
Permis de construire  


Publications

Nom Commander Télécharger kategorie_id
Mise à jour périodique de la mensuration officielle   (pdf, 1252.2 kB) administration
Dépliant du SIPAL, Section Monuments et Sites - outils, cadre légal et compétences   (PDF, 382.0 kB) reglement
Dépliant du SIPAL, Monuments historiques - étapes d'intervention   (pdf, 1700.3 kB) reglement
Les dessous de St-Prex - de l'Abbé Mermet à l'hydrogéologie   (pdf, 6480.5 kB) publikation
Formulaire de protection incendie pour les objets de compétence municipale   (pdf, 624.9 kB) reglement
Modification du plan général d'affectation (MPGA) "zone réservée" - rapport 47 OAT (procédure en cours) (pdf, 16067.6 kB) reglement
Modification du plan général d'affectation (MPGA) "zone réservée" - plan et règlement (procédure en cours) (pdf, 2955.2 kB) reglement
Zones de protection des eaux souterraines (pdf, 5583.6 kB) reglement
Coordonnées des services de distribution (infrastructures souterraines) (pdf, 80.8 kB) reglement
PPA "Devant-la-Ville" (plan) (pdf, 611.4 kB) reglement
PPA "Devant-la-Ville" (règlement) (pdf, 1019.2 kB) reglement
PPA "En Dracy" (pdf, 2538.4 kB) reglement
PPA "Fondation Perceval" (pdf, 10804.8 kB) reglement
PPA "La Moralle" (pdf, 574.0 kB) reglement
PPA "Les Chenaux" (pdf, 1467.2 kB) reglement
PPA "En Coulet" (pdf, 1690.2 kB) reglement
PPA "Aux Guerres" (pdf, 1981.6 kB) reglement
PPA "Chemin des Vignes" (pdf, 1620.0 kB) reglement
Plan général d'affectation, PPA "Vieille Ville" (pdf, 1858.6 kB) reglement
PQ "En Penguey" (pdf, 19575.7 kB) reglement
PPA "Devant-la-Ville" PDL (règlement) (pdf, 4110.8 kB) reglement
Financement de l'équipement communautaire et grille tarifaire (pdf, 2801.8 kB) reglement
PPA "Arsenal" (plan) (pdf, 1019.3 kB) reglement
PPA "Arsenal" (règlement) (pdf, 770.9 kB) reglement
Plan des limites de construction "Devant-la-Ville" (pdf, 650.2 kB) reglement
Evacuation et épuration des eaux (règlement et tarif) (RCEEE) (pdf, 918.5 kB) reglement
Evacuation et épuration des eaux (directives) (RCEEE) (pdf, 451.9 kB) reglement
Tarif du Plan général d'affectation et police des constructions (RPGA) (pdf, 873.8 kB) reglement
Plan général d'affectation et police des constructions (PGA) (pdf, 1860.8 kB) reglement
Plan des degrés de sensibilité au bruit (PDSB) (pdf, 1281.5 kB) reglement
Plan d'affectation cantonal no. 299 bis Littoral Parc - plan - nouvelle version, déc. 2011   (pdf, 1016.9 kB) reglement
Plan d'affectation cantonal no. 299 bis Littoral Parc - règlement   (pdf, 297.3 kB) reglement
Addenda au tarif des taxes relevant du RPGA   (pdf, 118.1 kB) reglement
Règlement du Plan général d'affectation et police des constructions (RPGA) (pdf, 464.0 kB) reglement
Littoral Parc - Règlement 1996   (pdf, 3389.9 kB) reglement
Littoral Parc - Plan 1996   (pdf, 2246.0 kB) reglement
PQ La Moraine (pdf, 39834.3 kB) reglement
Arrêté du 22 juillet 1981 classant la propriété "Le Manoir" (pdf, 172.0 kB) reglement


FAQ

Clôture (treillis, mur de séparation): procédure et règles à suivre ?
Les clôtures implantées en bordure des voies publiques ne doivent pas dépasser la limite de la propriété. La hauteur ne doit pas excéder:
  • 0.60 m. lorsque la visibilité doit être maintenue.
  • 2.00 m. dans les autres cas.
Conformément à l'article 105 RPGA, il ne peut être créé ou planté en bordure des routes aucun mur, clôture, aménagement extérieur, haie, arbre, arbuste ou autre plantation, sans autorisation de la Municipalité. Ces aménagements doivent respecter les dispositions de la loi cantonale sur les routes et de son règlement d'application. Les dispositions du code rural sont réservées.

L'installation de clôture doit faire l'objet d'une demande auprès de notre Autorité.

Un dossier complet permettra un examen. Les documents suivants devront être présentés:
  • Un plan de situation, indiquant l'emplacement de la clôture envisagée, Les dimensions, la couleur, le matériau, etc., devront nous être communiqués,
  • La signature pour accord des propriétaires de toutes les parcelles voisines, Le cas échéant, pour les copropriétés, la signature pour accord des autres copropriétaires ou de l’administrateur, s’il en a les compétences, devra également nous être remise.
Seul un examen du dossier permettra de statuer sur la procédure à suivre et la délivrance ou non de l'autorisation.

Au surplus, les dispositions de l'article 95 sont applicables qui stipulent que toutes les couleurs de peintures extérieures ou des enduits des constructions nouvelles et des réfections, tous les murs et clôtures, ainsi que les matériaux utilisés pour leur construction doivent être approuvés et autorisés préalablement par la Municipalité qui peut exiger un échantillonnage.
 
Dépendance (cabanon de jardin, pergola, etc.): procédure à suivre ?
L'installation d'un cabanon de jardin, d'un couvert ou d'une pergola doit faire l'objet d'une demande auprès de notre Autorité.

Un dossier complet permettra un examen. Les documents suivants devront être présentés:
  • Un plan de situation, indiquant l'emplacement de la dépendance,
  • Un prospectus/photo, indiquant les dimensions, la couleur, le matériau, etc.,
  • La signature pour accord des propriétaires de toutes les parcelles voisines,
  • Le cas échéant, pour les copropriétés, la signature pour accord des autres copropriétaires ou de l’administrateur, s’il en a les compétences, devra également nous être remise.

Conformément à l'article 100 RPGA, (à l'exception des garages), les cabanes, cabanons, etc., ne peuvent avoir une surface supérieure à 15 m2. Dans la zone de la vieille ville, leur surface ne doit pas excéder 5 m2.

Ces dépendances doivent être édifiées soit à la limite de la propriété - auquel cas le mur en limite sera en maçonnerie de 10 cm. d'épaisseur au minimum - soit à une distance de 3 m. au moins de la limite.

Seule une dépendance par construction est admise. En cas de PPE, il peut être envisageable de répartir la somme des 15 m2 / 5 m2 en plusieurs petites dépendances.

Seul un examen du dossier permettra de statuer sur la procédure à suivre et la délivrance ou non de l'autorisation.

Au surplus, les dispositions de l'article 95 sont applicables qui stipulent que toutes les couleurs de peintures extérieures ou des enduits des constructions nouvelles et des réfections, tous les murs et clôtures, ainsi que les matériaux utilisés pour leur construction doivent être approuvés et autorisés préalablement par la Municipalité qui peut exiger un échantillonnage.
 
Dépendance (garage, couvert à voiture): procédure à suivre ?
La construction d'un garage doit faire l'objet d'une demande auprès de notre Autorité.

Un dossier complet permettra un examen. Les documents suivants devront être présentés:
  • Un plan de situation, indiquant l'emplacement du garage,
  • Un prospectus/photo, indiquant les dimensions, la couleur, le matériau, etc.,
  • La signature pour accord des propriétaires de toutes les parcelles voisines,
  • Le cas échéant, pour les copropriétés, la signature pour accord des autres copropriétaires ou de l’administrateur, s’il en a les compétences, devra également nous être remise.
Les garages pour une ou deux voitures de 40 m2 maximum sont assimilés à des dépendances ne comptant pas dans le calcul du coefficient d'occupation au sol (COS). Ils doivent être édifiés soit à la limite de la propriété - auquel cas le mur en limite sera en maçonnerie de 10 cm. d'épaisseur au minimum - soit à une distance de 3 m. au moins de la limite, conformément à l'article 100 RPGA. Dans le cas contraire, ils sont assimilés à des constructions principales et doivent respecter les règles y relatives (comme une habitation).

Au surplus, les dispositions de l'article 95 sont applicables qui stipulent que toutes les couleurs de peintures extérieures ou des enduits des constructions nouvelles et des réfections, tous les murs et clôtures, ainsi que les matériaux utilisés pour leur construction doivent être approuvés et autorisés préalablement par la Municipalité qui peut exiger un échantillonnage.

Seul un examen du dossier permettra de statuer sur la procédure à suivre et la délivrance ou non de l'autorisation.
 
Développement durable: programmes d'encouragement, aides accordées ?

Il y a lieu de s'adresser la Direction générale de l'environnement, direction de l'énergie, au 021 316 95 50, qui octroie, sous certaines conditions, des subventions.

Pour tout renseignement complémentaire, nous vous invitons à consulter la page relative aux domaines subventionnés: lien.

Au niveau communal, les autorisations de construire (sans enquête publique) sont délivrées sans que la taxe y relative ne soit perçue.

 
Garde-corps, barrière et main-courante: norme et directive à respecter?
Les aménagements extérieurs devront respecter les dispositions applicables. Une protection, s'inspirant de la norme SIA 358, devra être posée partout où il apparaît qu'un risque de chute (ouvrages supérieurs à un mètre : mur de soutènement, talus à forte pente, etc.) est possible lors de travaux de jardinage, jeux des enfants ou autres.

De plus, les garde-corps des balcons, rampes d'escalier, etc. devront respecter la norme SIA 358 et la directive du BPA D 0158.
 
Matériaux extérieurs et leur teinte: quelles obligations?
Tous les éléments extérieurs (crépis, barrières, volets, stores, tuiles, ferblanterie, boîtes aux lettres, luminaires, décorations, etc.) utilisés lors de construction nouvelle, de transformation ou d'entretien, ainsi que leurs couleurs, doivent être préalablement approuvés par la Municipalité sur la base d'échantillons (conformément à l'article 95 RPGA).

Pour les constructions dans le Bourg, la Municipalité doit préalablement consulter la Commission consultative d'urbanisme (CCU).
 
Panneaux solaires et photovoltaïques: procédure à suivre?
Dans le cadre de la loi cantonale sur l'énergie, nous relevons les exigences suivantes notamment:

Art. 18a1 Installations solaires (LAT)

1. Dans les zones à bâtir et les zones agricoles, les installations solaires suffisamment adaptées aux toits ne nécessitent pas d'autorisation selon l'art. 22, al. 1. De tels projets doivent être simplement annoncés à l'autorité compétente.

2. Le droit cantonal peut:
a. désigner des types déterminés de zones à bâtir où l'aspect esthétique est mineur, dans lesquels d'autres installations solaires peuvent aussi être dispensées d'autorisation;
b. prévoir une obligation d'autorisation dans des types précisément définis de zones à protéger.

3. Les installations solaires sur des biens culturels ou dans des sites naturels d'importance cantonale ou nationale sont toujours soumises à une autorisation de construire. Elles ne doivent pas porter d'atteinte majeure à ces biens ou sites.

4. Pour le reste, l'intérêt à l'utilisation de l'énergie solaire sur des constructions existantes ou nouvelles l'emporte en principe sur les aspects esthétiques.

1 Introduit par le ch. II de la LF du 22 juin 2007 (RO 2007 6095; FF 2006 6027). Nouvelle teneur selon le ch. I de la LF du 15 juin 2012, en vigueur depuis le 1er mai 2014 (RO 2014 899; FF 2010 959).

Art. 32a Installations solaires dispensées d'autorisation (OAT)

1. Les installations solaires sont considérées suffisamment adaptées aux toits (art. 18a, al. 1, LAT) si les conditions suivantes sont réunies:
a. elles ne dépassent pas les pans du toit perpendiculairement de plus de 20 cm;
b. elles ne dépassent pas du toit, vu de face et du dessus;
c. elles sont peu réfléchissantes selon l'état des connaissances techniques;
d. elles constituent une surface d'un seul tenant.

2. Les dispositions concrètes fondées sur le droit cantonal traitant de l'intégration desdites installations s'appliquent lorsqu'elles visent de manière proportionnée la défense d'intérêts de protection justifiés et ne limitent pas l'exploitation de l'énergie solaire plus strictement que l'al. 1.

3. Les projets dispensés d'autorisation doivent être annoncés avant le début des travaux à l'autorité délivrant les autorisations de construire ou à une autre autorité déclarée compétente pour recevoir les annonces par la législation cantonale. La législation cantonale fixe le délai dans lequel l'annonce doit être faite et précise quels plans et autres documents doivent y être joints.

Préalablement à la pose de toute installation solaire, thermique ou photovoltaïque, un dossier doit être présenté à notre Autorité qui détermine si le projet peut être dispensé d'autorisation de construire ou si un permis est nécessaire.

Vu ce qui précède, il convient de nous remettre le formulaire "annonce d'installation solaire ne nécessitant pas d'autorisation de construire", dûment complété, au minimum 30 jours avant le début des travaux, accompagné des éléments suivants:
  • plan de situation, extrait cadastral ou photo aérienne (google maps, geoplanet)
  • photo du bâtiment avec dessin de la surface des capteurs (photomontage) ou plans cotés
  • photo ou prospectus des capteurs solaires
  • tous les documents doivent être signés par l'installateur et le propriétaire. Si le bâtiment est une PPE, la signature de l'administrateur est requise (ou de tous les copropriétaires si ce dernier n’en a pas les compétences).
 
Permis de construire: composition d'un dossier de demande?
Pour tout demande de permis de construire, un dossier respectant l'article 69 RLATC doit nous être remis, soit:
  • Questionnaire général
  • Questionnaires particuliers et annexes
  • Plan de situation du géomètre
  • Plans d'architecte (ou d'ingénieur ou du spécialiste)
  • Rapport de protection incendie AEAI
  • Bilan thermique
  • Rapport amiante (pour les bâtiments construits avant janvier 1991)
Le nombre d’exemplaires dépend de la compétence (Municipale ou Municipale/Etat). Tous doivent être signés par les propriétaires de la parcelle, ainsi que par l'auteur des plans.
 
Piscine enterrée/semi-enterrée et jacuzzi: procédure à suivre?
L'installation de piscine enterrée/semi-enterrée et de jacuzzi doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de notre Autorité. La demande fera l'objet d'une mise à l'enquête publique.

Un dossier complet, respectant l'article 69 RLATC, permettra un examen. Les documents suivants devront notamment être présentés:
  • Un plan de géomètre, indiquant l'emplacement de la piscine ou du jacuzzi
  • Un jeu de plans, indiquant les dimensions, la couleur, le matériau, le terrain naturel et projeté, etc.
  • Le questionnaire de la CAMAC,
  • Le cas échéant, pour les copropriétés, la signature pour accord des autres copropriétaires ou de l’administrateur, s’il en a les compétences, devra également être apposée sur tous les documents.
Pour le surplus, nous vous informons qu’une seule piscine enterrée peut être autorisée par bâtiment.

Conformément à l'article 94 RPGA, les piscines peuvent être implantées à une distance de 3 m. au minimum de la limite de la propriété voisine.

Toutefois, les ouvrages dépassant de plus de 50 cm. le niveau du terrain naturel sont assimilables à des constructions et doivent respecter les conditions de la zone où elles sont implantées. De plus, elles entrent dans le calcul du coefficient d'occupation au sol (COS).

Seul un examen du dossier permettra de statuer sur la procédure à suivre et la délivrance ou non de l'autorisation.

Au surplus, les dispositions de l'article 95 sont applicables qui stipulent que toutes les couleurs de peintures extérieures ou des enduits des constructions nouvelles et des réfections, tous les murs et clôtures, ainsi que les matériaux utilisés pour leur construction doivent être approuvés et autorisés préalablement par la Municipalité qui peut exiger un échantillonnage.
 
Piscine saisonnière (à démonter hors saison): procédure à suivre?
L'installation de piscine saisonnière doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de notre Autorité.
On entend par piscine saisonnière les piscines de structure légère posées sur le sol et démontées chaque automne (hors saison).
Un dossier complet permettra un examen. Les documents suivants devront être présentés:
  • Un prospectus/photo de ladite piscine envisagée, indiquant les dimensions, la couleur, le matériau, etc.,
  • La signature pour accord des propriétaires de toutes les parcelles voisines,
  • Le cas échéant, pour les copropriétés, la signature pour accord des autres copropriétaires ou de l’administrateur, s’il en a les compétences, devra également nous être remise.

Pour le surplus, nous vous informons qu’une seule piscine saisonnière peut être autorisée par bâtiment et que celle-ci doit impérativement être démontée chaque hiver.

Les autorisations délivrées ont une validité de 5 ans et, suite de quoi une nouvelle demande d’autorisation, incluant les informations/documents précités mis à jour, doit être adressée à notre Autorité.

Conformément à l'article 94 RPGA, les piscines peuvent être implantées à une distance de 3 m. au minimum de la limite de la propriété voisine. Elles ne peuvent pas être couvertes.

Seul un examen du dossier permettra de statuer sur la procédure à suivre et la délivrance ou non de l'autorisation.

Au surplus, les dispositions de l'article 95 sont applicables qui stipulent que toutes les couleurs de peintures extérieures ou des enduits des constructions nouvelles et des réfections, tous les murs et clôtures, ainsi que les matériaux utilisés pour leur construction doivent être approuvés et autorisés préalablement par la Municipalité qui peut exiger un échantillonnage.


vers l'aperçu

Copyright 2019 Commune de Saint-Prex